top of page

Biographie - Michal Plis

PXL_20240208_044234532~2 - Square - 1000px compress compress.jpg
Listen in English
00:00 / 09:17

Je m'appelle Michal Plis.

 

Ma mère était artiste, peintre et sculpteur avant ma naissance, elle a étudié dans une école d'art dans ma petite ville appelée Koszalin sur la côte baltique dans la région de Poméranie en Pologne. Elle est décédée quand j'avais 3 ans, puis après plusieurs années, à l'âge de 7 ans, je suis tombé sur certains de ses outils d'art dans des placards de ma chambre, et j'ai commencé à utiliser ces outils automatiquement sans même y penser, même si enfant les peintures étaient difficiles à comprendre. J'ai trouvé que j'étais assez bon dans ce domaine sans aucune formation. Puis notre vie a été bouleversée lorsque nous avons déménagé à Melbourne, en Australie.

À Melbourne, j'ai commencé à peindre un peu dans ma chambre après notre arrivée, en achetant des peintures et en dessinant au lycée entre l'âge de treize et 18 ans. Au cours des années 11 et 12 en 1999 et 2000, j'ai fréquenté le lycée Hallam alors partie d'Eumemmerring Collège secondaire. Là-bas, nous avions des artistes professionnels en résidence, malheureusement j'ai oublié leurs noms. L'un était un homme et l'autre était une femme. Ils avaient tous les deux des perspectives vraiment intéressantes sur divers matériaux et j'en ai observé chaque instant. J'ai été nommé meilleur étudiant de mon collège en 1999 et 2000, et mes professeurs d'art m'ont préparé pour fréquenter le Victorian College of the Arts (VCA), qui est le plus haut collège d'art de Victoria. Mais je n'ai jamais été quelqu'un qui aimait les écoles et je n'aimais pas être conforme. J'avais aussi d'autres aspirations spirituelles et d'autres raisons pour lesquelles je n'y allais pas.

Selon Jerry Salts dans son livre "Comment être un artiste", il dit que vous n'avez pas besoin d'aller dans des écoles d'art pour être un bon artiste, mais vous devez travailler dur pour vous améliorer. Donc, après avoir terminé l'année 12 au lycée, c'était la fin de mes études artistiques. Surtout parce que j'ai remarqué que les deux artistes en résidence nous passaient de commande en commande, vivant des vies très pauvres. J'ai donc fini par me lancer dans les technologies de l'information pendant les 20 prochaines années (2001-2021) pour gagner ma vie. 

 

A partir de 2001 j'ai fait quelques peintures couvrant principalement des paysages, la nature et des animaux, puis la prise de conscience de la perte de ma mère m'a rendu de plus en plus difficile de continuer à faire de l'art car je sentais qu'il s'attachait beaucoup à elle et me la rappelait et l'a rendu douloureux avec cette perte donc c'était difficile de faire de l'art. J'ai parfois peint et fait des sculptures au cours des 10 années suivantes, mais c'est devenu si douloureux que j'ai complètement arrêté de faire de l'art vers 2011.

Avec les expériences douloureuses et l'isolement des confinements entre 2020 et 2021, j'ai découvert vers la fin de 2022 que l'art était thérapeutique et aidait à réduire le stress et l'anxiété. Donc, avec une vision plus stable de la perte de ma mère et de l'association à l'art, j'ai rejoint un centre local d'apprentissage pour adultes à Glen Eira pour un cours de peinture acrylique avec le professeur d'art Setareh Hosseini, un artiste iranien bien connu pour "rafraîchir" sur mes compétences artistiques. Je me suis également inscrite à une thérapie par l'art régulière, ce qui est un excellent moyen de travailler visuellement à travers les choses. 

 

J'ai un home studio à Melbourne pour faire des peintures et des sculptures. Le sujet qui m'intéresse est la nature et l'espace à la fois micro et macro. Je m'absorbe profondément dans chaque sujet que je peins ou sculpte. Je le recherche et l'étudie et je fais une fixation dessus. J'essaie de faire ressortir les émotions profondes qui se dégagent de ce que je regarde, puis j'essaie de représenter cette vibration et cette essence.

J'aime peindre à l'acrylique sur toile ou sur carton et je me concentrerai sur les fleurs en gros plan et je les mélange avec l'espace et la science-fiction. J'aime aussi faire des sculptures de table en fil de fer et divers autres matériaux et techniques. Je suis obsédé par les matériaux transparents ainsi que par la pierre et l'acier. Toutes les sculptures de table que je fabrique peuvent à l'avenir être réalisées en versions autoportantes de plus grande taille sur demande, sur commande spéciale. Je ne fais pas de commandes pour des peintures ou des sculptures. Je crois en la libre pensée et la libre création, je ne peux donc pas être lié par des personnes qui demandent des demandes. J'espère que personne n'est offensé par cela. 

 

Parmi d'autres artistes, certaines de mes influences sont Georgia O'Keefe, Vincent van Gogh, Claude Monet, Leonardo Da Vinci et Eddy Maniez entre autres. Je continue à approfondir mes connaissances en histoire de l'art et je continuerai à étudier tous les mouvements artistiques tant en sculpture qu'en peinture. Grâce à Internet, j'ai accès à toute l'histoire du monde et je peux étudier tous les artistes à distance. Mais je visite aussi des galeries d'art et j'apprends des autres artistes pour trouver mon style et ma façon de faire.

Quel avenir pour ma création artistique ?

 

À mon avis, je pense que faire de l'art doit être agréable parce que la vie est pleine de tristesse. Je n'aime pas non plus faire des œuvres d'art répétitives, mais j'étudierai des sujets qui m'intéressent. Je vais m'en tenir à certains sujets parce que les gens aiment la normalisation dans un monde industriel. Mais j'étudierai également des sujets et des médiums supplémentaires dans les coulisses.

 

Je continuerai à approfondir ma connaissance de l'univers et de la nature afin de la représenter plus profondément dans mon art et de développer un style/mouvement unique. Je veux continuer à voyager partout pour trouver des inspirations et des idées pour mes œuvres. Un jour, j'aimerais avoir la chance d'aller sur un vaisseau spatial et de voler vers la lune ou ailleurs si l'occasion se présente. J'ai aussi un rêve de visiter un jour les îles tropicales du Pacifique. 

 

Bien que je ne pense pas que ce soit une bonne idée de reléguer la création artistique à l'intelligence artificielle (ai), je pense que j'utiliserai des générateurs d'art Ai et des générateurs de texte Ai pour m'inspirer et rassembler des idées pour peindre mes propres peintures dans les années à venir en tant qu'humain. 

 

Sans trop en révéler, je suis un artiste neurodivergent et j'ai une perspective unique sur le monde et j'aimerais que vous achetiez mon art et que vous profitiez de ce que je vois dans mon monde. Je ne suis pas très doué pour les choses sociales ou la communication, donc mon art parle plus fort que les mots.

Chanson thème pour ma biographie :  "A way to focus the mind" par The fires of ork (une collaboration entre Biosphere & Peter Namlook). La chanson contient des extraits de l'émission intitulée Star Trek Voyager lorsqu'un Leonardo DaVinci holographique est rencontré par le capitaine Janeway et il discute de sa créativité dans l'épisode intitulé "Scorpion".

À suivre...

Cordialement, 

Michal Plis

Melbourne, Australie

16/02/2023

Vendu / Oeuvres passées

bottom of page